Rechercher dans ce blog

mardi 30 mai 2017

Crise de foi d'Anthony Stéri

Parlons alcool, parlons caca, parlons musique mais surtout parlons d’amour.


« Crise de foi », recueil de nouvelles romantico-scato-trash, suivie de « Récits de tournée », véritable journal de bord quotidien tenu par Anthony lors de sa tournée en 2016 avec les Cunted Kunts, accompagné de photos.
Un road trip qui n’épargne aucun tabou, et qui rappellera des souvenirs émus à chaque homme de spectacle qui a connu la route.

Il y a quelques temps, je vous parlais de « Je me suis réveillé seul et j’irai me coucher pareil, mais un peu plus ivre », aujourd’hui je viens vous reparler d’Anthony et de son nouveau livre « Crise de foi ». A travers plus de 150 pages, nous retrouvons cette plume aux influences bukowskiennes et aux sonorités punks.

La première partie pourrait vous faire penser à une complainte pour pauvre mec romantique. L’amour étant mit en avant dans ces nouvelles, c’est avec une certaine mélancolie que nous lisons ces mots tourmentés, déchirés, abrutis par tant de sentiments incontrôlés. Toujours en passant par des after bien arrosées, nous découvrons un mec qui aime, qui aimerait être aimé mais qui se prend toujours des faux plans et qui fini par pleurer dans ses draps (un cocktail de larmes et de sperme à ce qu’il paraît).

Dans la deuxième partie du livre, Anthony nous partage ses journées de tournées avec son groupe les Cunted Kunts (que je vous recommande chaudement, sois dit en passant). C’est à travers 21 jours sous le signe de la musique que nous découvrons certaines galères, certains conflits mais surtout l’émerveillement de Tony. Tel un gosse qui va à Disneyland, c’est de ville en ville que le punk se découvre. Si je retiens bien quelque chose de cette partie du livre ce sont toutes les rencontres que le groupe à pu faire, toutes ses personnes qui ont pu les loger et leur offrir une raclette alors qu’ils mangent des jambon-beurre depuis 2 semaines et qu’ils galèrent à dormir au sec. 

Je dois avouer que j’ai vu une évolution dans l’écriture d’Anthony. Gardant quand même son style brut et dégueulasse, je trouve qu’on ressent un peu plus de sentiments et d’émotions que dans le livre précédent. Je le trouve métaphoriquement plus soigné et développé. 

------------------------------------------------------------------

 YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Gmail: shape.flowers@gmail.com
Babelio: ShapeFleur
Livraddict: Shape Fleur
BookWeather: Shape Fleur
Book Node: Shape Fleur
Goodreads: Shape Fleur